Accueil poèmes VIEILLE BIOVALE

VIEILLE BIOVALE

0
0
63

VIEILLE BIOVALE

EN SILENCE D’OISELLE

LONGE LE CORPS

LONGE LE PARTERRE

A LA RECHERCHE

DE LA TERRE QUI SE CULTIVE

POINTE D’IRONIE

FORMULE DE DETRESSE

EN ESPIEGLERIE

ETINCELLE D’HIVER

LE CENTRE EST EPAIS

TRESSE DES ALLUSIONS

TOURBILLON DE

LA MASSE SUR LE TARD

VOGUE EN PÂTRE

DES ETANGS

PLEINS LES YEUX

TRESSE DES COLOMBES

DES LUSTRES D’ETANGS

SUR DES VERTEBRES

EN VOLEE DE MOTS

EFFERVESCENCE DE LA VIE

SUR EAU BASSINE

DES AIRS DE RAGONDINS

MORCEAU D’AIR

MORCEAU DE PRINCIPE

A TERRE LES VOIX

A GENOU SUR DES FILS

RÂLEMENT DE LA MER

VAGUE INSUBMERSIBLE

ELEONORE S’ETERNISE

magali marguerite

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par fragrancedepoesie
  • LES DORMEURS ROUGES

    LES DORMEURS ROUGES BALLONNENT DES INSTANCES SOUFFLANT LA BRAISE DES INSTANCES DE NUIT ALL…
  • IL EST RAPIDE

    IL EST RAPIDE CELUI ET CELA IL EST TOUT A FAIT PERDU AU MILIEU DE LA VILLE ET RESISTE AU B…
  • LA MAISON PREND DES FEMMES

    LA MAISON PREND DES FEMMES VOMISSEMENT DES EPANCHEMENTS DE DIMANCHE VOMISSEMENT ET CRACHE …
Charger d'autres écrits dans poèmes

Laisser un commentaire

Consulter aussi

pantoum

la poésie se renouvelle sans cesse au coin d’un feu ou d’une rivière elle se b…